impératif


impératif

impératif, ive [ ɛ̃peratif, iv ] n. m. et adj.
• 1220 subst.; lat. imp. imperativus, de imperare « commander »
I N. m.
1Mode du verbe qui exprime le commandement, l'exhortation, le conseil, la prière et la défense. Les trois personnes de l'impératif. Présent de l'impératif (chante, chantons, chantez). Conjuguer un verbe à l'impératif présent.
2(1801) Philos. « Proposition ayant la forme d'un commandement (en particulier d'un commandement que l'esprit se donne à lui-même) » (Lalande). Impératif catégorique (Kant), hypothétique.
Par anal. Prescription d'ordre moral. Cour. Les impératifs de la mode.
II Adj. (1486)
1Qui exprime ou impose un ordre. Consigne impérative. Dr. Disposition, loi impérative.
2Qui est empreint d'autorité. autoritaire, impérieux. Ton, geste impératif.
3Qui s'impose, a le caractère de la nécessité. impérieux. Des besoins impératifs.
⊗ CONTR. (du II) Humble, timide.

impératif nom masculin Nécessité absolue qui impose certaines actions comme un ordre : Ce sont les impératifs de la situation. Mode du verbe caractérisé par l'absence de pronoms de conjugaison et qui exprime un ordre (phrases affirmatives) ou une défense (phrases négatives). Pour Kant, caractéristique de la loi morale, en tant qu'elle commande la conduite des hommes, et de façon inconditionnelle. (L'impératif est catégorique quand il s'applique à la loi morale et qu'il est à lui-même sa propre fin ; il est hypothétique quand il est subordonné à une autre action morale.) ● impératif, impérative adjectif (bas latin imperativus, du latin classique imperare, commander) Qui exprime un ordre absolu : Les conditions impératives de l'armistice. Qui a le caractère du commandement : Prendre un ton impératif. Qui s'impose avec nécessité, avec urgence : Il est impératif de lutter contre l'alcoolisme. Se dit d'une phrase qui énonce un ordre ou une défense (par exemple Sors. Qu'il s'en aille. Tu ne tueras point. Agiter avant usage). ● impératif, impérative (expressions) adjectif (bas latin imperativus, du latin classique imperare, commander) Mandat impératif, mandat qui oblige l'élu à exécuter strictement la volonté de ses électeurs, sous peine de révocation, par opposition à mandat représentatif. (En France, il est prohibé par l'article 27 de la Constitution de 1958.) ● impératif, impérative (synonymes) adjectif (bas latin imperativus, du latin classique imperare, commander) Qui exprime un ordre absolu
Synonymes :
- exprès
Qui a le caractère du commandement
Synonymes :
- impérieux
- péremptoire
Contraires :
Qui s'impose avec nécessité, avec urgence
Synonymes :
Contraires :

impératif, ive
n. m. et adj.
rI./r n. m.
d1./d GRAM Mode du verbe qui exprime le commandement, l'exhortation, la défense (ex.: Sortez!).
|| adj. Le mode impératif.
d2./d Commandement de la morale. Impératif catégorique (Kant), qui n'est subordonné à aucune condition.
d3./d Cour. Prescription impérieuse.
rII./r adj.
d1./d Qui a le caractère d'un ordre absolu. Consignes impératives.
d2./d Qui marque le commandement. Ton impératif.
d3./d Impérieux. Obligation impérative.

⇒IMPÉRATIF, -IVE, adj. et subst. masc.
A. — GRAMM. Mode impératif et p. ell. impératif, subst. masc. Mode exprimant un ordre, une défense ou un souhait, caractérisé en français par une formation propre au présent et au passé avec conjugaison à la deuxième personne du singulier, à la première et à la deuxième personne du pluriel :
1. Son invocation victorieuse est à l'impératif, le mode dont l'Éternel se servait, dans Ésaïe, pour réveiller la ville sainte : « Réveille-toi! Réveille-toi! Revêts ta parure ô Sion!... »
DURRY, Nerval, 1956, p. 173.
P. méton. du subst. Une des formes de ce mode. J'ai même inventé le verbe vacher. (...) le plus beau c'est l'impératif : « Vachons! » (FLAUB., Corresp., 1867, p. 275).
Adj. Relatif à ce mode, qui contient un verbe à ce mode. Phrase, proposition impérative. Recueil de dogmes énoncés en forme impérative (MAISTRE, Constit., 1810, p. 32).
Rem. D'autres modes, certaines tournures peuvent avoir la valeur d'impératifs : le futur (Tu ne tueras point), l'infinitif (Ne pas agiter), le subjonctif, en particulier à la troisième personne, absente du mode impératif proprement dit (Qu'il parte!), la phrase interrogative (Vous ne vous tairez pas?), un substantif (Attention!) (cf. DUPRÉ 1972).
B. — 1. Adjectif
a) [En parlant d'un mode d'expression, d'une loi humaine, d'une valeur] Qui contient, qui exprime un ordre, à quoi on doit se soumettre. Devoir, ordre impératif; loi, disposition impérative. On entendit des coups secs et impératifs à la porte de la classe (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 231) :
2. Si la fraternité est laissée au sentiment (...), elle n'est pas efficace, ou elle l'est pour une heure d'élan (...). Si elle est écrite en loi et impérative, elle n'est plus fraternelle.
MICHELET, Journal, 1847, p. 662.
Mandat impératif.
P. anal. Métronome au rythme impératif (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 849).
b) [En parlant d'une pers., de son comportement]
[En parlant d'une pers.] Qui ordonne de façon absolue, qui ne transige pas. — Allons, — ordonna Antinéa, impérative (BENOIT, Atlant., 1919, p. 181). Cacor, cette fois, fut impératif (...). Sans opération immédiate, je ne réponds plus de rien (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 101).
[En parlant d'un élément du comportement] Qui exprime un ordre, qui a un caractère d'autorité. Synon. impérieux. Air, ton impératif. Le plus souvent, elle avait une voix brève et impérative (ZOLA, Page amour, 1878, p. 945).
c) P. ext. [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui est urgent, nécessaire, qui s'impose en raison de lois naturelles, logiques. Ces êtres dont le besoin de carbone est aussi impératif que celui de la plante (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 344). Délais impératifs imposés dans un domaine à évolution si rapide (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 119).
2. Subst. masc.
a) Prescription morale. La mieux appropriée [parmi des maximes] tient dans cet impératif : « Sois en harmonie avec toi-même » (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 226). L'idée d'une science morale qui serait un impératif, qui donnerait des impératifs, est absurde (BARRÈS, Cahiers, t. 8, 1910, p. 29).
PHILOS. (Kant). Impératif catégorique (ou kantien ou moral).
Impératif hypothétique. Impératif lié à une fin. Cf. JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 67.
b) Gén. au plur. Ce qui s'impose, ce qui a un caractère d'urgence, de nécessité en raison de la situation ou de la conjoncture. Impératifs économiques, techniques. Des populations agricoles tirant de leurs impératifs vitaux un art évoluant avec lenteur (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 89).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1245 subst. gramm. (H. D'ANDELI, Bataille des .VII. ars, éd. A. Héron, 387); 2. 1486 adj. « qui exprime le commandement, l'obligation de faire quelque chose » (Expos. de la reigle, M.S. Ben., f° 97d ds GDF. Compl.); 3. 1801 subst. philos. (DE VILLERS, Philosophie de Kant, p. 385). Empr. au b. lat. imperativus terme de gramm., et au passif, au sens de « qui a été ordonné », formé sur le supin imperatum de imperare « commander ». Fréq. abs. littér. : 357. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 224, b) 269; XXe s. : a) 480, b) 893.
DÉR. Impérativement, adv. D'une manière impérative. a) D'une manière autoritaire, absolue. Contributions qui sont exigées impérativement de chaque citoyen (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 198). Expliquez-moi d'abord, dit-il impérativement (GIDE, Caves, 1914, p. 842). b) D'une manière pressante, nécessaire, logique. C'étaient de vieilles connaissances qui l'attiraient impérativement (BAUDEL., Hist. extr., 1856, p. XXVIII). Le lancement est impérativement lié à un certain état de la marée (PERPILLOU, Industr. constr. nav., 1967, p. 14). []. Att. ds Ac. dep. 1762. 1re attest. 1584 (THEVET, Vie des hommes illustres, 311 V°, dans DELB., Notes mss); de impératif, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 26.
BBG. — DELB. Matér. 1880, p. 173.

impératif, ive [ɛ̃peʀatif, iv] n. m. et adj.
ÉTYM. Av. 1250, subst. grammatical; bas lat. imperativus, du supin de imperare « commander ».
———
I N. m.
1 (Déb. XIIIe). Mode du verbe qui exprime le commandement (« Gardes, obéissez sans tarder davantage », Racine), la défense (« Mais après le combat, ne pensez plus au mort », Corneille), la prière (« Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien »), l'exhortation (« Sois sage, ô ma douleur… », Baudelaire), le conseil (« Étudiez la cour et connaissez la ville », Boileau), le souhait (« Toi, sois bénie à jamais… », Hugo)… || Les trois personnes de l'impératif (« Sors, sortons, sortez »). || Temps de l'impératif : impératif présent (« Travaillez, prenez de la peine », La Fontaine), impératif composé, improprement appelé impératif passé (« Soyez parti demain », Hugo). || Impératif futur (en latin). || Conjuguer un verbe au présent de l'impératif.
1 Ce qui caractérise l'impératif, c'est d'unir à l'idée de l'action l'idée de la volonté de celui qui parle… (cette volonté), c'est le ton de la voix, c'est l'aspect de la physionomie, c'est l'attitude du corps qui sont chargés de l'exprimer.
Michel Bréal, Essai de sémantique, p. 261.
2 Cette forme verbale, exprimant par manière d'ordre ou de conseil quelque chose qui, au moment de la parole, est encore à réaliser, a donc, malgré son apparence de présent, regard sur l'avenir. Par là, c'est l'équivalent d'un futur. Aussi bien le futur et l'impératif se prennent-ils souvent l'un pour l'autre (Tu ne tueras point = ne tue point)… (De même) l'impératif où entre l'un des auxiliaires être, avoir, correspond au futur antérieur de l'indicatif; comme ce temps, il situe l'accompli dans le plan de l'avenir : Ayez fini avant midi; soyez rentré, quand nous arriverons.
G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, t. I, p. 463-464.
3 L'impératif ne possède donc, à proprement parler, qu'une seconde personne (singulier ou pluriel)… En français, nous avons créé une première personne du pluriel (qui a une valeur d'exhortation : c'est un ordre qu'on se donne à soi-même), et développé une troisième personne (singulier et pluriel) qui emprunte les formes du subjonctif (…)
F. Brunot et Ch. Bruneau, Précis de grammaire historique de la langue franç., p. 369.
2 (1801). Philos. « Proposition ayant la forme d'un commandement (en particulier d'un commandement que l'esprit se donne à lui-même) » (Lalande).(1801). || Impératif catégorique, hypothétique (→ ci-dessous, cit. 5, Le Senne). || Impératif catégorique fondamental de la morale de Kant ou impératif kantien : « Agis toujours d'après une maxime telle que tu puisses vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle ».
4 Est-il étonnant alors que, dans le court moment qui sépare l'obligation purement vécue de l'obligation pleinement représentée et justifiée par toute sorte de raisons, l'obligation prenne en effet la forme de l'impératif catégorique : il faut parce qu'il faut ?
H. Bergson, les Deux Sources de la morale et de la religion, p. 20.
5 Il apparaît tout de suite que ces impératifs (de l'action) sont de deux sortes : 1o Les uns sont faciles à comprendre : ce sont les impératifs hypothétiques qui commandent sous condition, ne font que prescrire des moyens pour une fin (…) Qui veut la fin veut les moyens (…) 2o Il suffit en opposition avec ces impératifs hypothétiques de reconnaître ce qui leur manque à tous pour savoir ce qui appartient par essence à l'impératif moral. On l'exprime en l'appelant catégorique, ce qui veut dire inconditionné… tel qu'on ne doit pas se refuser à y obéir.
R. Le Senne, Traité de morale, I, VII.
(1904, R. Rolland). Par anal. Prescription d'ordre moral. || C'est pour vous un impératif moral (→ Analyser, cit. 2; grisâtre, cit. 2).
6 Je n'admettais plus que morales particulières et présentant parfois des impératifs opposés.
Gide, Si le grain ne meurt, I, X, p. 274.
6.1 Jamais l'impératif d'une génération politique n'aura coûté si cher. On n'en connaîtra jamais le prix : les charniers n'ont pas d'histoire; les camps de regroupement n'en auront pas non plus.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 301.
(1924, Montherlant). Cour. || Les impératifs de la mode. || Se soumettre aux impératifs de l'heure.
7 Laissons à la femme son mystère. De quelque façon que je tourne cet impératif inénarrable, je n'arrive pas à lui signifier autre chose que : Cachons aux trois quarts la femme si nous voulons qu'elle paraisse belle. Pour l'amour du sexe, laissez ces enveloppes en place et ne regardez pas de près.
Montherlant, les Olympiques, p. 92.
———
II Adj.
1 (1486; choses). Qui exprime ou impose un ordre. || Consigne (cit. 3) impérative.
7.1 L'image est, certes, plus impérative que l'écriture, elle impose la signification d'un coup, sans l'analyser, sans la disperser.
R. Barthes, Mythologies, p. 195.
(1718, Académie). Dr. || Disposition, loi impérative (par oppos. à facultative). → Fraude, cit. 2. — (1789). Polit. || Mandat impératif.
Philos. || Caractère impératif du devoir dans la morale de Kant (→ ci-dessus, I., 2., l'impératif).
(1607). Gramm. || Mode impératif. || Proposition impérative, à valeur impérative. || Forme impérative.Ling. || Phrase impérative (par oppos. à assertive).
2 (1690). Littér. Qui est empreint d'autorité, qui a le caractère du commandement. Autoritaire, impérieux. || Un air impératif. || Parler d'un ton impératif. Bref. || Geste impératif. || La voix, l'attitude impérative d'une personne impérieuse, autoritaire.Rare, critiqué. (Personnes). || Il était très impératif (→ ci-dessous, cit. 9).
8 L'éléphant (…) distingue le ton impératif, celui de la colère ou de la satisfaction (…)
Buffon, Hist. des animaux, L'éléphant.
9 — Allez-vous-en ! — continua l'homme toujours sombre, impératif comme pour une manœuvre à bord (…)
Loti, Matelot, XXXVI.
10 Il voudrait être le chef qui dicte des plans, rature et redresse les projets, indique au crayon bleu des tracés impératifs (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XVIII, p. 137.
11 (…) une voix de crécelle que M. l'Archiprêtre fait taire d'un geste impératif (…)
M. Jouhandeau, Chaminadour, II, XIII, p. 218.
3 (XXe). Qui s'impose, qui a le caractère de la nécessité. Impérieux, pressant. || Besoins impératifs.
12 (…) ce climat méditerranéen facile, qui ne rend pas impératives les préoccupations de la vie pratique.
André Siegfried, l'Âme des peuples, p. 197.
CONTR. (Du II) Docile, humble, modeste, soumis, timide.
DÉR. Impérativement, impérativité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • impératif — impératif, ive 1. (in pé ra tif, ti v ) adj. 1°   Qui a le commandement. •   Précieuse est la variété qui fait des forts et des faibles, qui met le besoin de protection, la nécessité d obéir, à côté des aptitudes impératives, DUPONT WHITE Liberté …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Imperatif — Impératif Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • imperatif — Imperatif. Mode du verbe. Il est à l imperatif …   Dictionnaire de l'Académie française

  • IMPÉRATIF — IVE. adj. Impérieux. Vous prenez un ton bien impératif. Il parle d un air impératif. On ne l emploie guère que dans le langage familier.  En Jurispr., Loi, disposition impérative, Celle qui exprime un ordre absolu. IMPÉRATIF, se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Impératif — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Impératif », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot impératif est employé dans plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • imperatif —  Ex.:  1 Viens immediatement.  2 Ayez mange quand je rentrerai !  Mode personnel du verbe qui exprime l ordre ou l exhortation.  L imperatif est caracterise par l absence du sujet et il n existe qu a trois personnes (1ere pers. du plur., 2eme… …   Glossaire de linguistique computationnelle

  • impératif — ● adj. ►PROG Voir langage impératif …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • impératif — adj., impérieux, hautain, énergique : inpératifo, iva, e ; => Bref, Falloir. A1) impérieux, obligatoire, pressant, urgent, à exécuter sans délai : à fére d abò <à faire tout de suite> ladv. (Albanais.001). A2) impérieux, irrésistible,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Impératif — Der Imperativ ist einer der drei Modi des Verbs im Deutschen (die anderen zwei sind der Indikativ und der Konjunktiv). Der Imperativ (von Latein imperare: befehlen) wird in erster Linie für Aufforderungen und Befehle oder Ratschläge und… …   Deutsch Wikipedia

  • impératif — См. imperativo …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов